X
Identifiant Mot de passe
  Administrer le blog Créer un Blog ToutApprendre Test de langues
Via Campagnola
Saturday 22 February 2014, a 13:48
Les producteurs fermiers corses tirent la sonnette d'alarme - France 3 Corse ViaStella
 

http://corse.france3.fr/2014/02/22/les-producteurs-fermiers-corses-tirent-la-sonnette-dalarme-420125.html?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter


A Paris, ce 22 février, le salon de l'agriculture ouvre ses portes. A Alata, en Corse-du-sud, le 21 février, "Casgiu Casanu", l'association de producteurs fermiers a réuni ses membres. Ils sont inquiets et donnent l'alerte.

L'association "Casgiu Casanu"  est inquiète: elle se dit menacée par l'arrêt des subventions des services de l'Etat.
Deux emplois sont en jeu au sein même de l'association.
Les membres de cette association de producteurs fermiers se sont rassemblés le 21 février à Alata.

Thursday 09 January 2014, a 07:20
Fromagerie Ottavi condamnée pour tromperie
 

Friday 20 December 2013, a 10:58
Fièvre catarrhale : Via Campagnola reçu au ministère de l’Agriculture, mais pas entendu
 

Une délégation du syndicat agricole, Via Campagnola, a été reçue, mardi, à Paris, par le Directeur adjoint du cabinet du ministre de l'Agriculture, pour exposer la situation critique des éleveurs touchés par l'épizootie de fièvre catarrhale en Corse.

Les indemnisations prévues ne prenant en compte que les pertes dues à la mortalité des ovins, le syndicat a tenté d'alerter l'Etat sur le déficit important de lait des brebis contaminées. En vain. Explications, pour Corse Net Infos, d'Anthony Baldovini, éleveur et membre de Via Campagnola, déçu et inquiet à la sortie de l'entretien.

- Le syndicat Via Campagnola a été reçu par le Directeur adjoint du cabinet du ministre de l'Agriculture sur la problématique de la fièvre catarrhale. Nous voulions faire entendre que l'épizootie s'est, certes, traduite par la mortalité des brebis infectées, mais surtout, majoritairement, par des brebis toujours vivantes, mais rendues improductives par la maladie. Ces brebis ont, soit avorté, soit perdu leur agneau parce qu'elles n'ont pas de lait et n'ont pas pu l'élever. Elles sont très faibles et il faut leur donner deux fois plus de nourriture, ce qui engendre un surcoût alimentaire. Nous voulions exposer cette réalité-là et l'inquiétude des éleveurs

- Pour l'instant, l'Etat n'indemnise que les brebis mortes ?

- Oui. L'Etat n'indemnise que la partie congrue touchée par la fièvre catarrhale. Aujourd'hui, la traite a commencé, les brebis infectées donnent peu ou pas de lait. Certains éleveurs ont des productions très faibles ou quasi-nulles, à peine 20 ou 30 litres de lait en début de campagne.

Thursday 12 December 2013, a 20:29
Le nouveau président de la CDA 2B ou comment faire une entrée fracassante...
 

http://www.corsenetinfos.fr/Haute-Corse-Le-president-de-la-Chambre-d-agriculture-condamne-pour-travail-illegal_a6612.html

Wednesday 11 December 2013, a 23:18
Nous avions écrit dans ce blog en mai 2011.......
 

Tuesday 19 November 2013, a 17:49
Non ! Nous ne tuerons pas nos brebis, le DRAF doit partir !
 

Non ! Nous ne tuerons pas nos brebis, le DRAF doit partir !

Depuis l'apparition de la fièvre catarrhale en Corse les éleveurs touchés par l'épizootie n'ont encore reçu aucune aide de l'État !
Seules les brebis mortes (environ 8% des brebis infectées) feront l'objet d' une indemnisation.

Mais qu'advient-il des pertes économiques liées :
  • aux brebis infectées et improductives
  • aux agneaux morts
  • à la lactation nulle ou très faible
  • aux surcoûts alimentaire et sanitaires
  • à la conduite d'agnelles de renouvellement jusqu'à l'age de production (plus de 2 ans)

La seule alternative que nous propose l'État est d'abattre nos brebis en l'attente d'une indemnisation, dont on ne connait toujours pas le montant.
NON, nous ne tuerons pas nos brebis pour obtenir la trésorerie nécessaire à la survie de nos exploitations et le maintien du DRAAF dans ses fonctions !
VIA CAMPAGNOLA demande :
  • que la totalité des pertes économiques soit prise en compte rapidement par l'État.
Afin de maintenir en activité les bergers touchés par la FCO nous demandons aussi :
  • la prise en compte totale des cotisations sociales de l'année 2014,
  • le report des échéances bancaires,
  • l'obtention de l'aide sociale pour les éleveurs qui le demanderaient,
  • le maintien des niveaux des aides PAC qui pourraient être impactés par la mortalité, pour l'année 2014


Le DRAAF doit partir, chacun a pu juger son niveau de compétence dans la gestion de cette crise.
Nous souhaitons qu'un nouvel interlocuteur soit nommé pour reprendre les négociations.

VIA CAMPAGNOLA

Friday 04 October 2013, a 13:10
Fièvre catarrhale : Le rapport trouvé par ViaCampagnola accablant pour l'Etat
 

http://ec.europa.eu/food/committees/regulatory/scfcah/animal_health/p

resentations/1011042013_bt_italy.pdf

http://ec.europa.eu/food/committees/regulatory/scfcah/animal_health/presentations/
1011042013_bt_italy.pdf


Friday 04 October 2013, a 13:04
Fièvre catarrhale
 

Corse matin du 04/10/2013

Thursday 12 September 2013, a 12:30
Des fermes pas des usines !
 

COMMUNIQUE DE PRESSE


La Conf' stoppe le chantier des 1000 vaches :

Des fermes pas des usines !

 

Cette nuit, des paysans de la Confédération paysanne se sont introduits sur le site de la ferme dite des 1000 vaches pour stopper le chantier, au moins temporairement. Puisque l'Etat ne prend pas ses responsabilités, nous avons décidé d'agir. Ce projet, tout comme d'autres, semblables, ne doit pas voir le jour ! Il va à l'encontre de l'avenir de l'agriculture et des paysans, du respect de l'environnement et de la vie des territoires.

Et nous ne nous arrêtons pas là. En ce moment, les paysans de la Conf' occupent  le siège social de l'entreprise de Michel Ramery à Erquinghem-Lys, pour dire NON, et le dire fort.

Cette ferme, ou plutôt cette usine, c'est 1000 vaches enfermées dans un bâtiment, non pour produire du lait mais pour faire du lisier  qui viendra nourrir un méthaniseur de 1,5MW. Le lait, Ramery annonce qu'il le vendra 270 euros la tonne… alors qu'aujourd'hui les éleveurs s'en sortent à peine à 350 euros. Autour de la « ferme », il y a déjà 1000 ha de terres sous contrôle (discret) de l'industriel. Le but n'est pas d'y faire gambader ses 1000 vaches, mais d'épandre le digestat du méthaniseur, qui produira une énergie subventionnée par l'Etat ! Aujourd'hui, le permis d'exploitation ne vaut que pour 500 vaches. Pas assez de surface, selon le préfet. Mais il prévoit tout de même d'autoriser 1000 vaches si Ramery justifie de 3000ha disponibles.

Ce projet ne peut se faire qu'avec l'appui des autorités. La signature du préfet sur le permis d'exploiter, c'est la signature de l'Etat. L'Etat qui accepte donc que des milliers d'hectares de terres agricoles ne servent à enrichir qu'un seul homme alors que tant de futurs paysans cherchent à s'installer. L'Etat qui regarde faire sans réagir celui qui veut brader son lait, et qui regardera crever ceux qui en vivent. L'Etat et ses grands discours sur l'agroécologie, sur le développement rural, qui fait l'autruche quand il faut prendre ses responsabilités. En cette période de négociations sur la Politique agricole commune, et bientôt sur la Loi d'avenir agricole, il semble bien qu'on se moque de nous…

Thursday 12 September 2013, a 08:40
Fin du conflit des lycées agricoles de Corse
 


Après cinq jours de mouvement, l'intersyndicale a été reçue ce jour au ministère de l'agriculture à Paris, afin d'apporter une solution pour les trois agents contractuels du Lycée agricole de Borgo et de Sartène.
Une solution a été trouvée pour ces trois agents : chacun pourra conserver son emploi dans sa région, enseigner dans sa matière et rester auprès de sa famille.
L'intersyndicale remercie l'ensemble des personnels de l'enseignement agricole de Corse,
Le Président et les différents groupes politiques de l'Assemblée de Corse, les organisations professionnelles et syndicats agricoles ,qui se sont mobilisés pour la défense de l'emploi.
Une fois de plus, face à la précarité, la seule réponse est la solidarité et la mobilisation de tous et de toutes.
En conséquence les personnels des Lycées Agricoles de Borgo et de Sartène seront en mesure d'accueillir ,dès jeudi 12 septembre, les élèves et étudiants.

Tuesday 10 September 2013, a 23:50
Gréve des établissements de l'enseignement agricole Corse
 

Le communiqué de l''intersyndicale CGT UNSA STC

L'intersyndicale CGT UNSA STC des deux lycées agricoles de Corse tient a réaffirmer son soutien aux deux collègues précaires victimes d'une gestion calamiteuse des moyens et soumis soit à des mobilités forcées hors de Corse soit à une réduction de leurs temps de travail et une dégradation des conditions d'exercice de leur métier d'enseignant.

Comment accepter que des collègues reconnus dans leur travail soient, du jour au lendemain, contraints de quitter leur région ou de se retrouver au chômage ?

Aujourd'hui, l'ensemble des personnels du Lycée Agricole de Sartène présents sur l'établissement a procédé à un barrage filtrant, avec le soutien des militants du monde politique. Notre souhait était d'alerter les familles et la population sur la situation intolérable de deux de nos collègues tout en permettant un bon déroulement de la rentrée scolaire.

Ce problème récurrent est dû aux difficultés de mobilité en Corse pour l'ensemble des personnels du ministère de l'agriculture et en premier lieu les contractuels. Il faut rappeler qu'au Lycée Agricole de Sartène 46% des personnels sont des précaires soit 34 collègues.
En effet, en dehors des deux lycées agricoles insulaires, les seules possibilités d'affectation sont sur le continent. Or la plupart des collègues installés en Corse ne peuvent pas quitter leur famille pour prendre un poste sur le continent.

En réponse au mouvement des personnels de Borgo, les propositions du Directeur Régional de l'Agriculture Alimentation et Forêt, faites le vendredi 6 septembre ne sont pas acceptables car elles ne résolvent aucune des situations.

De plus à Sartène, la situation de Madame Carron-Franceschi est toujours incertaine. Nous exigeons donc que le DRAAF tienne ses engagements faits le 19 juillet dernier, lors d'un entretien téléphonique, soit un poste uniquement dans sa matière.

Des solutions existent, il reste au Ministère à les entendre.

En conséquence, les personnels réunis en assemblée générale ont décidé de durcir le mouvement dès le mardi 10 septembre dans l'attente d'une entrevue à Paris au ministère de l'agriculture le mercredi 11 septembre.


Saturday 20 April 2013, a 19:47
Via Campagnola communique suite à l’annulation de l’élection J-M Venturi à la CDA2B
 

 

Via Campagnola prend acte de la décision du Tribunal Administratif de Bastia, qui annule l'élection de J-M Venturi comme Président de la Chambre d'Agriculture 2B et ceci conformément au code rural.

Nous regrettons que l'application du droit soit un principe qui n'est manifestement pas, partagé par tous ! Cette décision de justice ne remet nullement en cause la légitimité de la liste majoritaire, mais seulement l'élection de son Président.

L'éventuel appel en conseil d'État de Mr J-M Venturi mettrait en péril le fonctionnement de l'institution en rendant contestables toutes décisions d'orientation politique et budgétaire, qui seraient prises avant le rendu judiciaire final.

Nous souhaitons donc que, rapidement la CDA2B, se dote d'un Président légitime et puisse entamer cette nouvelle mandature d'un esprit serein, indispensable, souhaitable par l'ensemble des agriculteurs de Haute Corse et ce dans l'intérêt collectif de l'avenir de ce secteur

Saturday 20 April 2013, a 19:38
Deux petits mois de trop selon le code rural et de la pêche
 

 

Sans surprise, Jean-Marc Venturi avait été réélu en mars dernier à la présidence de la chambre d'agriculture de Haute-Corse. La suite était alors écrite d'avance. Son adversaire Paul-André Fluixa avait tenu parole et introduit un recours auprès du tribunal administratif de Bastia afin d'annuler l'élection en raison de l'âge du candidat.

 

Deux petits mois de trop selon le code rural et de la pêche selon lequel « nul ne peut être élu ou réélu président de la chambre d'agriculture s'il est âgé de soixante-cinq ans révolus ».

Un argument maintes fois mis en avant par les requérants au moment de la campagne mais qui n'a pas pour autant fait reculer le président sortant, tête de la liste d'union Agricultura Unita.

Hier, la justice a tranché. Faisant droit à la requête du leader de la liste d'opposition Produce per Campà et de deux de ses colistiers, Nelly Lazzarini et Ange Maestrini, le tribunal administratif présidé par Guillaume Mulsant, a invalidé l'élection, considérant que l'élu consulaire avait « atteint l'âge de 65 ans au cours de l'année 2012 ».

Recours devant le Conseil d'État

Lors de l'audience qui s'est tenue hier matin, la défense de Jean-Marc Venturi assurée par Me Feneis se substituant à Me Fraysse, aura pourtant tenté de jouer sur les mots ou plus exactement sur les chiffres. Soutenant que selon la définition de l'Insee1, « l'âge en années révolues est celui atteint à l'anniversaire de l'année de l'événement ».Ce qui induit qu'au moment de l'élection le candidat, né en octobre 1947, n'avait pas encore 66 ans mais bel et bien 65 ans et deux mois.

Argument rejeté par le tribunal administratif qui n'a également pas suivi la demande du président élu tendant à ce qu'il « sursoie à statuer dans l'attente de la décision du ministre sur la régularité de son élection ». Séparant ainsi droit administratif et juridictionnel. Deux procédures jugées « indépendantes l'une de l'autre ».

 

http://www.corsematin.com/article/bastia/lelection-de-jean-marc-venturi-invalidee-par-le-tribunal-administratif.969677.html

Thursday 18 April 2013, a 21:37
Chambre d'agriculture de Haute-Corse: Jean-Marc Venturi invalidé
 

http://www.corsematin.com/article/derniere-minute/chambre-dagriculture-de-haute-corse-jean-marc-venturi-invalide.967600.html

Thursday 28 March 2013, a 05:24
La probité avant tout !
 

Monday 25 February 2013, a 01:13
AVORTEMENT : le saviez-vous ?
 

Un article du GDSB

 

Pour en savoir plus :

 

 http://www.gdsb2a.com/accueil.html

Friday 08 February 2013, a 21:38
Résultats "Elections Chambre d'Agriculture 2013" Haute-Corse
 

Friday 08 February 2013, a 21:36
Résultats "Elections Chambre d'Agriculture 2013" Corse du Sud
 

Friday 08 February 2013, a 08:20
infurmazione.unita-naziunale.org/
 

Wednesday 06 February 2013, a 11:27
Elections aux Chambres d'agriculture 2013 : les résultats aujourd'hui
 

 Les élections en chiffres

 

 

4 200 élus tous les 6 ans

3 millions d'électeurs

50 000 groupements professionnels

10 collèges : cinq collèges individuels et cinq collèges des groupements professionnels agricoles

66,4 % de participation dans le collège des chefs d'exploitation en 2007

Friday 25 January 2013, a 08:24
COMITE REGIONAL D'EQUITATION CORSE SYNTHESE DE L'AUDIT
 

http://www.cre-corse.fr/Assemblee-generale-du-20-janvier-2013_a317.html

 

ATTESTATIONS DE TRANSPORT :


L'ancien président du CRE Corse a émis des attestations contraires au dispositif mis en place par l'Office des Transports de la Corse (OTC) dans le cadre de la continuité territoriale. L'OTC n'a pas réglé aux compagnies maritimes la part de 70 % concernant les attestations délivrées en 2012 pour le compte de M. Burgniard (marchand de bestiaux) et pour les cavaliers venant du continent participer au concours d'avril organisé par la FE Le Ranch.


Afin de se prémunir contre ce risque financier, une garantie de passif doit être demandée à l'ancien président dans le cas où les compagnies maritimes lésées se retourneraient contre le CRE Corse. L'ancien président peut avoir bénéficié de contreparties pour cet acte anormal de gestion.

 

FORMATIONS :


Le CRE Corse a servi d'intermédiaire entre le CDJA et la FE Le Ranch pour des formations financées par VIVEA. Les déclarations de l'ancien président à l'assemblée générale du 29/01/2012 sont inexactes lorsqu'il déclare qu'il s'agissait de formations fédérales, de Chambre d'Agriculture et d'Accompagnateur de Tourisme Equestre. Aucune information n'a été donnée aux clubs affiliés pour y participer et ces formations n'apparaissent pas au bilan d'activité du CRE Corse. Montants des formations 2011 : 22 128€- 2012 : 13 013 €, soit un total de 35 141€ versé par le CDJA au CRE Corse et par le CRE Corse à la FE Le Ranch.


Le CRE Corse a été utilisé de façon manifeste par l'ancien président comme structure « écran » et afin que le nom de la FE Le Ranch n'apparaisse pas dans les comptes du CDJA et dans son propre intérêt. Pour effacer cette anomalie, la FE Le Ranch doit rembourser au CRE Corse la totalité des sommes perçues soit 35 141 € et le CRE doit reverser cette même somme au CDJA.

 

ODARC :


L'ancien président s'est versé en décembre 2011 la somme de8 661 €correspondant aux frais de déplacement non utilisés par les salariées du CRE Corse dans le cadre des actions ODARC. Après avoir justifié auprès de l'ODARC qu'il s'agissait des frais de déplacement des salariées, l'ancien président a remboursé cette somme au CRE Corse en mai 2012. Ces mouvements financiers ont été comptabilisés comme un prêt octroyé au Président.


Aucune décision du comité directeur n'approuve ni ne mentionne un tel prêt.

 

PRIME EXCEPTIONNELLE :


Attribution de 2 000 €dont 1 000 € à la FE Le Ranch pour le concours d'avril 2011 et 1 000 € à Zappa Horse Endurance pour le concours de mars 2011. Ces primes versées en plus de l'aide aux concours (550 €) n'ont pas été validées en comité directeur.


Cette anomalie constitue un détournement de fonds.


NON RESPECT DES STATUTS :


Le CRE Corse étant membre du Conseil du Cheval en Corse (CCC), l'ancien président du CRE Corse a convoqué une assemblée générale du CCC pour révoquer son président sans consultation ni approbation du comité directeur du CRE Corse. Les conditions de convocation n'étant pas réunies, cette initiative a abouti àla condamnation du CRE Corse par le TGI de Bastia et aux frais de procédure (1 300 €)

Absence de trésorier du 1/09/2010, date de démission de MmeBenvel, jusqu'au 16/05/11, date de nomination de Mme Knittel qui pour des raisons de santé n'a pas pu remplir sa fonction. L'ancien président du CRE Corse a été le seul signataire du 1/09/2010 au 3/05/2012, date de sa démission ce qui lui a laissé une forte autonomie. Fonctionnement du CRE Corse non conforme aux statuts pendant toute cette période.


Absence de convention entre le CRE Corse et la FE Le Ranch, entre le CRE Corse et l'ancien président. Ces conventions auraient du être proposées par l'ancien président au comité directeur du CRE Corse pour validation conformément aux conditions statutaires.


Extrait du PV d'Assemblée générale du 20 janvier 2013


Questions diverses

Suite de la démission de l'ancien président, Josiane Filippi rappelle les raisons qui ont amené les membres du comité directeur à faire réaliser un audit portant sur les exercices 2011 et 2012, dont la synthèse est annexée au présent procès-verbal.

Ce rapport est présenté aux membres de l'assemblée générale.

L'assemblée générale prend note du refus de l'ancien président de signer la garantie de passif - comme préconisée dans le rapport de l'audit - concernant les attestations émises par ses soins dans le sens continent-corse-continent, contrairement au dispositif de la continuité territoriale.

Malgré les remboursements effectués par l'ancien président concernant les actions formations (35 141 €) et Odarc (8 661 €), l'assemblée générale souligne la gravité des irrégularités imputables à sa gestion.

Après un tour de table, il est demandé à la présidente de mettre en place une assemblée générale extraordinaire afin de consulter tous les adhérents sur la suite à donner à ce dossier. Il est demandé au comité directeur d'en fixer la date, le lieu et l'ordre du jour.

Friday 18 January 2013, a 10:33
Corse Matin du 18/01/2013
 

Friday 18 January 2013, a 10:24
RAPPEL : Déclaration avant le 31 janvier 2013
 

Aide aux ovins et aux caprins : déclaration avant le 31 janvier 2013

L'aide aux ovins et/ou aux caprins est destinée à compenser la baisse de revenu des éleveurs ovins et/ou caprins.

Conditions d'attribution

  • détenir au moins 50 brebis éligibles ou 25 chèvres éligibles
  • Femelles primables : femelles correctement identifiées et qui ont mis bas au moins une fois ou sont âgées au moins d'un an au 11 mai 2013.
  • Déposer un dossier surface à la DDT avant le 15 mai 2013

Engagement

Plafonds

  • Pour l'aide aux chèvres, l'effectif primable est limité 400 chèvres.
  • Pour l'aide aux ovins, la notion de droit à prime est supprimée.

Déclaration

Paiement

Le paiement est effectué par l'organisme payeur

  • pour les caprins :
    • montant fixé selon l'enveloppe et le nombre de têtes
    • majoration de 3€ si vous faites parvenir à la DDT une attestation :
      • d'adhésion au code mutuel caprin, ou
      • de suivi d'une formation au guide de bonnes pratiques d'hygiène.
      • sauf si cette attestation a été fournie pour la campagne 2011 et est toujours valable.

documents à fournir au plus tard le 31 janvier 2013

Notices et formulaires

Saturday 12 January 2013, a 21:15
Conclusion du rapport d'audit du CRE Corse
 

Friday 28 December 2012, a 21:35
"Le langage de vérité face aux rumeurs" par Pierre-Toussaint Gaffory
 

Dans un très beau texte disponible sur le site des "JA2A" Pierre-Toussaint Gaffory nous explique une fois de plus ce qu'est l'honneur et quelles sont les valeurs de la Corse. Mais une fois de plus , nous allons nous contenter de vous faire partager le " compte rendu " du CRE disponible sur internet afin que vous puissiez comprendre ce que l'honneur et les valeurs de la Corse, sont pour lui

Tuesday 18 December 2012, a 10:21
Via Campagnola présente sa démarche régionale
 

Samedi soir à Corti dans l'amphi Ettori se sont réunis près de 200 agriculteurs, venus de toute la Corse pour soutenir la démarche « Produce per campà » , dans le cadre des élections aux chambres d'agriculture des deux départements.
A la tribune se sont succédés divers intervenants, M. Cesari et A. Versini engagés dans la démarche en tant qu'agriculteurs mais aussi comme maires de petites communes rurales, A. Arena comme figure emblématique de la viticulture insulaire rassurant sur l'implication totale de la filière viticole dans la démarche, F-J. Damore et A. Baldovini comme jeunes agriculteurs confiants dans l'avenir d'une agriculture portée par la dynamique « Produce per campà ». Les deux leaders Paul-André FLUIXA au Nord et Jean Do MUSSO au Sud, ont ensuite abordé l'avenir de l'agriculture Corse au sein du monde rural insulaire.
Ils ont fortement insisté sur la nécessité de replacer l'Homme et la Production au sein du projet agricole.
Ils ont aussi martelé que les représentants du monde agricole devaient retrouver la confiance de leurs partenaires politiques, institutionnels et financiers, pour cela ils se mettraient à la disposition des élus pour les aider à concevoir un aménagement harmonieux des territoires dont ils ont la gestion. Ils ont rappelé que dès 2009, lors des assises du foncier, ils avaient proposé la mise en place d'un atlas des terres agricoles opposable aux tiers, de manière à conserver les terres agricoles pour les générations futures et que le PADDUC nouvelle version devrait présenter.
J-D Musso a tenu à préciser que la démarche régionale n'était pas une simple coalition de circonstance, mais qu'il existe bien depuis 2000, une véritable cohérence au niveau régional. « Cette entente est née au moment où les agriculteurs corses étaient salis, jetés en pâture et mis au banc de la société corse, nous étions peu à résister et nous avons mené ce combat qui nous a conduit à jusqu'aux responsabilités à la chambre du sud et il continue aujourd'hui avec cette union réelle et fraternelle... »
Il s'agit aussi, selon P-A Fluixa « ...de remettre l'ensemble des structures agricoles au service des agriculteurs et pas l'inverse, ….la différence avec nos adversaires ? Ils ont un bilan catastrophique à défendre et 12 ans de pouvoir non partagé, ça use ! »
Largement représentée dans la diversité des activités agricoles de l'Ile, les agriculteurs de la démarche « Produce per campà » ont finit la soirée autour d'un buffet dinatoire avec un bon verre de vin.

Thursday 13 December 2012, a 23:09
VIA CAMPAGNOLA GAGNE au Tribunal d'Instance d'AJACCIO
 

 

 

Tuesday 11 December 2012, a 20:53
Première victoire pour Via Campagnola
 

 

Dans le cadre du litige nous opposant, au Sud,au tribunal d'instance aux associations « CDJA2A » et « FDSEA2A », une première victoire a été obtenue par notre syndicat ce jour 11 décembre2012.

En effet l'essentiel de l'argumentaire de « CDJA2A » et « FDSEA2A », dans cette affaire, reposait sur la « non recevabilité » de notre demande, le juge a validé cette recevabilité.

L'avocat de « CDJA2A » et « FDSEA2A » ayant lu « 27 novembre » en lieu et place de «  19 novembre »……

Mauvaise nouvelle, donc, pour ceux qui : ayant rameuté leurs troupes pour une affaire où « ils ne savent même pas pourquoi ils sont là » se sont retrouvés face à « seulement » 4 personnes sachant pertinemment « pourquoi elles étaient là »……………le droit ne relève pas, hélas (pour eux),  d'une problématique numéraire, mais bien d'un questionnement fondamental….

Friday 07 December 2012, a 15:01
E còse tórte strappanu
 

Corse-Matin du 7 Décembre 2012


A propos de la dette agricole, Jean-Marc Venturi déclare : «  Je suis pour la confrontation des idées et pour que cela se fasse dans le respect mutuel et pas dans le mensonge »


De quel mensonge parle t'il?


De celui qui consiste à prétendre comme il le fait qu' « aujourd'hui plus personne ne parle de la dette ni de ses conséquences »


Comment un Président, membre par arrêté préfectorale de la Commission régionale de désendettement social en Corse, et qui n'a JAMAIS siégé à cette commission, peut il prétendre que la dette agricole est derrière nous ?


Sans doute parce que tout comme son illustre prédécesseur qui y aura siégé une fois (pour l'inauguration), il ignore tout de la somme de désespoir que représentaient les environ 800 dossiers traités....de ces veuves que l'on aura poursuivi faute de pouvoir poursuivre leur mari défunt, de ces enfants qui n'hériteront jamais de la maison de leurs pères, de ces assistantes sociales envoyées chez des gens ayant perdu jusqu'à la raison, de ces retraites misérables qui serviront à payer la dette restante, de ces huissiers saisissant les biens, de ces petites gens qui n'ont pas eu la chance de naître avec «une cuillère d'argent en bouche».


Oser dire aujourd'hui que la dette n'a pas de conséquence est indigne !


INDIGNE! Lorsque l'on sait que près de 500 dossiers n'entraient pas dans les clous de la mesure 122 et relèveront donc des mesures de redressement courantes

INDIGNE ! Lorsqu'on sait que seul 30% de la dette a été traité, traité et PAS RÉGLÉ!!!!!!

INDIGNE! Lorsqu'on a aucune certitude que ces 30% pourront aller au bout de leur plan de règlement et que si ils n'arrivent pas au bout, ils perdront TOUT

INDIGNE ! Parce que le processus n'est pas fini et qu'en définitive si la mesure 122 aura permit à 10% des endettés de s'en sortir ce sera beaucoup.

Oui ces propos sont INDIGNES!


Cette mesure n'était pas faîte pour aider les agriculteurs dans le besoin, elle était faîte pour des gens qui avaient su capitaliser leur dette sociale et qui pouvaient à tout moment « s'acquitter du ticket d'entrée » à la mesure, puisque c'est comme cela qu'on dit..........Ces « gens » dont vous parlez et qui sont si heureux aujourd'hui sont ceux qui ont avec les cotisations sociales de leurs salariés se sont achetés des appartements à Nice ou ailleurs et qui de toute évidence sont ceux que vous vous connaissez.

Pour notre part nous ne connaissons que ceux qui, face aux difficultés ont renoncé à tout ce a quoi ils ont pu renoncer et qui n'ont pas pu brandir, le moment venu, quelques beaux revenus locatifs pour payer leur «  ticket d'entrée ».



(PS, sur les 20 commissions s'étant déroulées de 2008 à 2011, la FDSEA2B (Sicurani) et Via campagnola (Vellutini-Mancel) y ont participé respectivement 15 et 16 fois, Suzzoni: 1 fois, Venturi: 0fois, CJJA2B : 2fois(Orsucci), CDJA2A (O fois : Lovichi), FDSEA2A (1fois : Modat)


E còse tórte strappanu

Wednesday 28 November 2012, a 21:44
Produce per Campà
 

Pour les élections aux chambres d'agriculture de janvier 2013, deux démarches parrallèles sont engagées. Au sud la liste majoritaire conduite par J-Do Musso, et au nord une liste d'ouverture menée par P-A Fluixa. les deux étant soutenues par le syndicat Via Campagnola.


Suivez l' actualité des listes sur la page facebook : http://www.facebook.com/ProducePerCampa

Thursday 01 November 2012, a 13:47
Le Mariage de la Carpe et du Lapin
 

 

En exclusivité pour vous qui, comme nous, n'avez pas été invités

 

Le mariage de la carpe et du lapin

 

En cadeau la définition :

Signification: Expression française servant à décrire une union mal assortie, comme entre deux bêtes d'espèces différentes et par extension, une alliance impossible par nature entre deux choses qui paraissent s'exclure mutuellement.
Origine: Le mariage de la carpe et du lapin, c'est à dire d'un poisson et d'un mammifère est contre nature donc vouée à l'échec. Cette expression française appliquée aux humains servait de métaphore au couple composé d'un noble et d'une roturière.

Thursday 27 September 2012, a 01:36
Campagne électorale : tous les moyens sont-ils bons ?
 

 

 

 

En Corse du Sud, la nature de l'énergie déployée lors de cette campagne électorale par certains a beaucoup plus à voir avec le goût du pouvoir qu'avec le sens du bien public….

 

 

Ils courent, ils courent les ragots infondés, les propos mensongés, les vraies fausses rumeurs et les « candidats »…..MAIS quant est il vraiment ?

 

Au cours de l'année 2011/2012, les élus de la Chambre d'Agriculture 2A ont été contraints de prendre des dispositions budgétaires particulières  pour assainir  la situation économique et financière de la compagnie consulaire.

 

Le redressement qui s'est engagé à compter du 01.01.2012  prend en compte  toute une série d'éléments qui sont le produit d'une histoire :

 

-       Histoire récente liée notamment à la diminution  très importante  des  subventions pratiquées  sur le programme d'action PDRC  (2011/2013).

-       Histoire plus ancienne qui oblige à corriger les erreurs passées.

 

 

L'histoire ancienne

 

 

Durant de nombreuses années, la Chambre d'Agriculture de la Corse du Sud émettait des titres de recettes - qu'il s'agisse des prestations de services, des travaux d'études ou des subventions CPER/U.E - sur la base d'estimations faîtes  par la direction et  validées par l'Agent Comptable.

 

Cette méthode comptable a induit, par récurrence,  un niveau de créances irrécouvrables très important. Au 31.12.2011, le montant de ces créances  à provisionner en perte de valeur était de 535 300 €. Il concerne plus spécifiquement  des subventions anciennes (2003/2007) qui ont été titrées mais jamais encaissées (PIDIL / ODARC / Interreg 3) mais également des recettes facturées à des tiers mais jamais honorées (location bureaux - FDSEA 2A : 25 341 €  - Authentica : 60 608 €  - CREPAC : 11 623 €). A noter qu'au 31/12/2006 la CDA 2A avait déjà provisionné en perte sur créances douteuses au titre d'Authentica la somme de 166600 €.

 

L'ensemble de ces ressources non recouvrables doit aujourd'hui faire l'objet  de provision en dépréciation dans la mesure où elles ne seront jamais encaissées. Ces pertes comptables sont estimées à 535 300 €. Elles vont être échelonnées sur 7 ans afin de ne pas déséquilibrer le cycle économique de la compagnie mais leur invalidation va considérablement manquer dans la trésorerie de la CDA 2A.

 

L'autre cause de difficultés est liée à l'endettement bancaire que la Chambre d'Agriculture de Corse du Sud a contractualisé lors de la création du complexe agro-alimentaire du VAZZIO. En 1996, les élus de la CDA 2A lancent un projet d'investissement à travers deux entités : la compagnie consulaire et une SARL de gestion dénommé AUTHENTICA. Le projet global s'élève à 1 300 000 € dont 1 000 000 € pour la seule CDA 2A. Pour finaliser le plan de financement la Chambre doit contracter un prêt de 580 000 €  qui vient en complément des subventions Etat/Europe/CTC. Le projet s'effondre. La SARL AUTHENTICA est liquidée et les dirigeants (dont le président de l'époque) condamnés. Les actifs immobilisés sont revendus à perte à la SOCOMAR. Il  reste à la Chambre d'Agriculture de Corse du Sud 600 000 € de prêt à rembourser sans aucune contrepartie financière.

 

Cette charge de remboursement à fonds perdus  représentait  annuellement 82 000 € en 2007  et environ 55 000 € aujourd'hui. Depuis lors, aucun endettement nouveau n'est venu grever la situation financière de la CDA 2A.

 

L'histoire ancienne  c'est aussi  la masse salariale importante  qu'il a fallu  assumer au cours de toutes ces années. Elle représente 75 % des charges d'exploitation (2000 000 €) réparties sur 47 postes dont  41 ont été créés  par l'ancienne équipe.  Seuls 6 postes nouveaux  ont été créés  pour répondre  au projet de développement territorial porté par la nouvelle équipe en 2009.

 

 

L'histoire RECENTE

 

au cours des 2 dernières années, les réductions budgétaires ont entrainé des coupes sombres dans les montants de subventions perçus par la Chambre 2A.

 

En 2006, la Chambre percevrait annuellement 1100 000 € de subventions diverses. En 2011, l'ensemble des dotations à recevoir était estimé à 910 000 € soit une baisse  de + 35 %  en euros constant actualisé.

 

Et pourtant, la Chambre a fait des efforts considérables en termes de réduction des dépenses :

 

-          Les frais de location (bureaux, parc automobile) sont passés de 245 800 € en 2006 à 98 200 € en 2011 (80 %).

-          Les postes déplacement/émoluments administrateurs/ réceptions ont été divisés par 9. ils sont passés de 66 100 € à 7 800 € en 2011.

 

Des ajustements structurels  sont encore à trouver dans la gestion courante de la compagnie (frais déplacements personnel, locations véhicules, frais informatiques…) mais l'ensemble des pôles de  pertes sont actuellement compensés.

 

En revanche, les points de déséquilibre liés à l'ancienne gestion  demeurent et doivent être couverts encore aujourd'hui par des ressources nouvelles. Globalement, l'héritage est estimé à 160 000 €/ an pendant encore au moins 5 ans.

Cocasse….

Présentation
Ce blog met en ligne ce qui fait l'actualité de l'Agriculture Corse. Quelques fois des extraits de nos communiqués ou autres textes d'orientation. Vous pouvez intervenir , la macagna est bien venue, la bonne humeur aussi. Pour celà et pour toute autre intervention utilisez la rubrique "commentaires" au bas de nos articles. Vous pouvez aussi nous joindre si vous le désirez
Mail: viacampagnola@aol.com
http://www.viacampagnola.com

Envoyer un mail à l'auteur
publicité
commentaire(s)
les chiffres du mois cfrsflsihy (16/12/2013 22:35)

pikycwjbdbnqbhopmb, ...

Corse du Sud : Foncier disponible sous condition oczeogbdtf (27/08/2013 22:08)

eezmmwjbdbnqbhopmb, ...

Chambre d'agriculture de Haute-Corse: Jean-Marc Venturi invalidé monviez (19/04/2013 19:05)

O la poovre baîte el...

La probité avant tout ! ethique (01/04/2013 21:21)

et toi quand la dsv ...

La probité avant tout ! A Capra (28/03/2013 19:58)

Merci pour l'in...

Résultats "Elections Chambre d'Agriculture 2013" Corse du Sud disgrazia (24/02/2013 02:23)

D'autres que mo...

Résultats "Elections Chambre d'Agriculture 2013" Corse du Sud inquiet (19/02/2013 19:01)

Vu hier soir sur Cor...

Résultats "Elections Chambre d'Agriculture 2013" Corse du Sud ho mi ! (19/02/2013 14:13)

le retour de zorro b...

infurmazione.unita-naziunale.org/ yuki le chat (15/02/2013 17:54)

via campagnola est u...

Newsletter

Pour vous inscrire à la newsletter de ce blog renseignez votre adresse mail :


mes catégories
Agriculture Corse (59)
MSA (20)
Agriculture (16)
Environnement (10)
Santé (7)
Agriculture Corse (1)
Social (1)
Politique (1)
Politique agricole (1)
vous en avez marre.... (1)
corse (1)
remplacement (1)
agriculture (1)
régionale (1)
Envirronement (1)
Articles précédents
Liste des articles
calendrier
«février 2014»
LunMarMerJeuVenSamDim
01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28
archives
2014-02 (1)
2014-01 (1)
2013-12 (3)
2013-11 (1)
2013-10 (2)
2013-09 (3)
2013-04 (3)
2013-03 (1)
2013-02 (5)
2013-01 (4)
2012-12 (5)
2012-11 (2)
2012-09 (1)
2012-05 (1)
2012-04 (1)
2012-03 (2)
2012-02 (1)
2012-01 (2)
2011-12 (1)
2011-11 (1)
2011-10 (2)
2011-09 (2)
2011-05 (1)
2011-04 (1)
2011-02 (1)
2010-12 (2)
2010-11 (1)
2010-10 (2)
2010-09 (1)
2010-08 (1)
2010-07 (1)
2010-04 (2)
2010-03 (1)
2009-12 (2)
2009-10 (1)
2009-09 (1)
2009-03 (2)
2009-01 (1)
2008-11 (2)
2008-10 (2)
2008-09 (3)
2008-08 (3)
2008-07 (4)
2008-06 (3)
2008-05 (5)
2008-04 (1)
2008-03 (5)
2008-02 (2)
2008-01 (4)
2007-12 (3)
2007-11 (7)
2007-10 (10)
2007-09 (16)
2007-08 (10)
2007-07 (8)
2007-06 (5)
2007-05 (19)
2007-04 (20)
2007-03 (20)
2007-02 (18)
2007-01 (11)
2006-12 (2)
2006-11 (14)
2006-10 (23)
2006-09 (7)
Mes blogs Mongenie préférés
extension du domaine de la lutte
D'autres blogs sur monGenie
0N SE FAIT LA VIE PLUS BELLE -
Liberté Egalité Fraternité
READYTOPLAY
SOLIBLOG
ON VIT UNE EPOQUE FORMIDABLE !
Best Of
les chiffres du mois
75% des agriculteurs francais percevront l'ICHN dans les 10 jours, tous les éleveurs Ovins Caprins de France seront virés de leur PBC le 16 octobre...ET NOUS ?????
« L’ODARC est le principal handicap au développement de l’agriculture corse »
Les remarques de la CEE à propos du PDRC
article u Ribombu
Visites depuis

Le début du mois : 7477

Le mois dernier : 4255

L'ouverture du blog : 388411


** ** © Learnorama - conditions générales - développé par Learnorama - Contact